Notre équipe

Équipe de gestion

Francis J. Giles, M.D., MB, FRCPI, FRCPath

Chef de la direction médicale & Chef des opérations

Dr Giles est un expert reconnu à l’échelle mondiale en recherche thérapeutique dans le domaine de l’oncologie. Il possède une vaste expérience internationale en clinique, en médecine translationnelle, en réglementation et en administration dans ce domaine. Il a été directeur adjoint et directeur de la recherche thérapeutique au Comprehensive Center Robert H. Lurie de l’Université Northwestern de Chicago et chef de la division d’hématologie et d’oncologie de l’école de médecine Feinberg de cette même université. Auparavant, il a occupé le poste de directeur adjoint de cancérologie et de recherche du Centre des sciences de la santé de l’Université du Texas à San Antonio, ainsi que les postes de chef de la division d’hématologie et d’oncologie médicale, et de directeur de l’Institut du développement de médicament. Dr Giles a également agi à titre de professeur au sein de la division médecine du cancer au MD Anderson Cancer Center de l’Université du Texas, à Houston. Il a aussi été membre du corps professoral de l’Université de Californie, à Los Angeles, et de l’Université de la Caroline du Nord, à Chapel Hill. Dr Giles a piloté le développement de nouveaux médicaments, d’immunothérapies et d’autres approches hautement ciblées, parmi lesquelles on peut citer des virus oncolytiques, de nouveaux anticorps monoclonaux et des agents moléculaires. Il a également été investigateur principal dans le cadre de nombreuses études cliniques  internationales de phase I / premiere administration chez l’homme, II et III. Il a récemment été le responsable médical pour le sponsor de trois demandes d’IND axées sur de nouvelles thérapies antitumorales.


Conseil d'administration

Donald Olds

Président

Donald Olds est le président et le chef de la direction de l’Institut NÉOMED. Auparavant, il était chef d’exploitation de Telesta Therapeutics inc., une société de biotechnologie cotée en bourse (TSX: TST). À ce titre, il était responsable des finances et des relations avec les investisseurs, des activités de fabrication, du développement des affaires, des ressources humaines et de la stratégie. Au cours des trois années de son mandat chez Telesta, il a décroché des fonds en dollars américains destinés à financer la commercialisation d’un traitement du cancer de la vessie et a négocié un accord de licence pour ce même traitement visant les principaux territoires hors des États-Unis. En octobre 2016, il a piloté la fructueuse acquisition de Telesta Therapeutics par une importante société ouverte de biotechnologie.

Avant de se joindre à Telesta Therapeutics, monsieur Olds était président et chef de la direction de Presagia Corp., une société privée de développement de logiciels, établie à Montréal, spécialisée dans les solutions innovantes de gestion du personnel à l’intention des grandes entreprises américaines. Chez Presagia, il a contribué à boucler plusieurs financements privés et à établir la renommée de l’entreprise en matière de logiciels d’aide à la prise de décisions, conçus pour des organismes dont la structure est complexe.

Avant son passage chez Presagia, monsieur Olds a également œuvré pendant 9 ans à titre de chef de finances et chef de l’exploitation auprès d’Aegera Therapeutics. Il y a géré les opérations cliniques, le développement des affaires, les finances ainsi que les fusions et les acquisitions. Pendant son mandat chez Aegera, l’entreprise a obtenu plus de 100 millions de dollars en capital-développement, démarré 5 programmes de développement clinique, acquis une société d’oncologie privée et conclu plusieurs ententes de licence, dont l’une est considérée comme la plus importante entente de licence préclinique conclue au Canada.

Avant de se joindre à Aegera Therapeutics, monsieur Olds a été chef des finances de Mediatrix Telecom où il était responsable de l’exploitation, des finances et de la fabrication. Il a également dirigé les activités d’investissements technologiques de Valeurs mobilières TD au Québec.

Monsieur Olds est actuellement président du conseil d’administration d’Oxfam Québec et directeur de Presagia Corp. Il a acquis une vaste expérience en matière de gouvernance, ayant siégé au conseil d’administration de nombreux organismes lucratifs et sans but lucratif privés et publics. Il est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires (MBA en finance et stratégie) et d’une maîtrise en science (M.Sc. en ressources renouvelables) de l’Université McGill.

Mike Berendt

Directeur

Dr Berendt a œuvré comme PDG et chercheur principal auprès de Telesta Therapeutics inc. et d’Aegera Therapeutics inc.  Il a également veillé aux investissements dans des sociétés de sciences de la vie américaines à titre de directeur général chez Research Corporation Technologies et AEA Investors. Il a aussi déjà occupé le poste de premier vice-président, recherche, auprès de Bayer Corporation et de directeur du groupe de découverte de médicaments chez Pfizer inc. À ce titre, il a géré l’équipe chez Bayer qui a découvert le médicament Nexavar, un agent anticancéreux. Dr Berendt siège au conseil d’administration de Waters Corporation et de l’Institut NÉOMED. Il a également siégé au conseil d’Alethia, d’Onyx, de Myriad Genetics et de Trillium Therapeutics.

Dr Berendt est titulaire d’un doctorat en microbiologie et immunologie médicale de l’Université Drexel. Il a également été boursier du Cancer Research Institute, de l’American Cancer Society et de la Leukemia Society of America.

Francis J. Giles MD, MB, FRCPI, FRCPath

Chef de la direction médicale & Chef des opérations


Membres de l'équipe

Daniel Böck

Commercialisation

Au sein d'Epigene Therapeutiques, Daniel soutient les activités liées à la commercialisation. Il apporte à l'équipe plus de 25 ans d'expérience dans l'industrie, ayant occupé des postes à responsabilité régionale ou mondiale en ventes, gestion des produits, marketing, capital de risque et développement commercial.

Il a occupé le poste de directeur du développement des affaires chez GlaxoSmithKline (GSK) au Canada où il œuvrait à la prospection d’occasions d’acquisition, d’homologation et/ou de distribution pour le marché canadien. Il a également assuré le déploiement du Fonds d’innovation de GSK Canada, qui vise l’investissement dans des projets de recherche novateurs en sciences de la vie.

Au cours de sa carrière, Daniel a également occupé le poste de vice-président du développement des affaires dans une petite entreprise de biotechnologie montréalaise. Daniel comprend tout aussi bien la réalité des géants de l’industrie pharmaceutique que celle des petites sociétés de biotechnologie.

Daniel continue également d'agir à titre de vice-président du développement des affaires pour l'Institut NÉOMED.

Daniel est titulaire d'un doctorat en microbiologie de l'Université de Wollongongong, N.S.W., Australie et d'un BSc obtenu avec honneur de l'Université du Witwatersrand, Johannesburg, Afrique du Sud.

Bill Brown

Responsables des programmes de découverte

Bill dirige nos programmes de découverte et d'optimisation en chimie. Auparavant, il a dirigé des équipes multidisciplinaires chargées d'évaluer les possibilités externes pour AstraZeneca et a également dirigé des équipes de projet multidisciplinaires qui ont mené deux composés à la phase II des études cliniques. Après son arrivée chez AstraZeneca en 1996, il a d'abord dirigé des projets de chimie médicinale en développant quatre candidats cliniques. Bill a débuté sa carrière en découverte de médicaments en 1990 chez BioChem Pharma où il a dirigé des projets de chimie médicinale dans le domaine des thérapies antivirales et a reçu le prix d'excellence BioChem en 1993 et 1994. Bill a obtenu son doctorat à l'Université d'Ottawa et a fait des recherches postdoctorales au sein des universités de Stanford et de Duke. Il est coauteur de 35 publications scientifiques évaluées par des pairs et inventeur de 33 brevets.

Fatima Abbas

Contrôleuse financière

Fatima Abbas, CPA, CGA, CGA est contrôleuse financière chez NÉOMED et soutient Epigène Thérapeutiques Inc. dans ses rapports financiers, ses prévisions et ses besoins en RH.

Auparavant, elle a travaillé chez Neomed-Labs Inc. en tant que contrôleuse-adjointe après avoir occupé le poste de contrôleuse pour Thrasos Therapeutics Inc. et celui de comptable principale pour Canderel Management Inc.

Shirley Robinet

Communications

Shirley dirige les activités de communication globale d'Epigene Thérapeutiques (communications externes, relations presse, etc). Shirley a précédemment travaillé à Paris en tant qu'attachée de presse dans différentes agences de communication. Shirley est titulaire d'un Master en communication globale et digitale de Sup de Pub - INSEEC à Paris et du diplôme de l'EFAP (Ecole Française des Attachés de Presse).

Terry Grassetti

Administration

Terry occupe le poste d’adjointe exécutive. Elle accompagne et soutient l’équipe d’Epigene Thérapeutiques. Terry a également travaillé chez AstraZeneca et Merck en tant que coordonnatrice administrative.


Comité scientifique consultatif

Dre Natalie Cook

Chargée d’enseignement clinique en matière de médicaments expérimentaux contre le cancer et consultante dans le domaine de l’oncologie médicale pour The Christie NHS Foundation Trust de l’Université de Manchester, Royaume-Uni.

Dre Cook est la chargée d’enseignement clinique en matière de médicaments expérimentaux contre le cancer et une consultante honorifique dans le domaine de l’oncologie médicale à l’Université de Manchester et au Christie NHS Foundation Trust, en Angleterre. Elle a obtenu un doctorat dans le domaine du développement de médicaments contre le cancer du pancréas à l’Université de Cambridge. Dre Cook a reçu le prix McElwain de l’Association of Cancer Physicians ainsi que la médaille Lord Smith, remise par la Pancreatic Society of Great Britain and Ireland, pour ses recherches. Elle a par la suite accepté un poste de chargé de cours dans le domaine de la recherche sur le développement de médicament pour le compte de l’Université de Toronto et du Princess Margaret Cancer Centre au Canada. De retour à Manchester, au Royaume-Uni, elle est l’investigatrice principale de nombreux essais en phase précoce et elle axe ses recherches sur les biomarqueurs translationnels, la conception d’un essai de phase I et l’oncologie gastro-intestinale.

Dre Elena Garralda

Investigatrice principale et directrice générale, division des premières phases de développement de médicament, Vall d’Hebron Institute of Oncology, Barcelone, Espagne.

Dre Garralda est la directrice générale de la division de la thérapie moléculaire du cancer au Vall d’Hebron Institute of Oncology (VHIO). Ouvert en 2010 grâce au soutien de la division des projets d’assistance (Welfare Projects Division) de la fondation « la Caixa », ce nouvel établissement de recherche sur la thérapie moléculaire du cancer (UITM), également appelé « la Caixa », est destiné aux essais cliniques complexes portant sur des médicaments en phases précoces de développement (essais de phase I et de phase II précoce) qui visent de nouvelles cibles. Dre Garralda est également l’investigatrice principale de nombreuses études préliminaires et axe ses recherches sur les biomarqueurs translationnels, la conception d’essai de phase précoce, l’immuno-oncologie et la modélisation pharmacocinétique et pharmacodynamique en recherche thérapeutique dans le domaine de l’oncologie.

Dre Karen E. Knudsen, Ph.D.

Directrice, Sidney Kimmel Cancer Center (centre désigné par le NCI), Université Thomas Jefferson et réseau Jefferson Health, Philadelpie, PA, États Unis. Professeure de médecine.

Karen E. Knudsen est la directrice du Sidney Kimmel Cancer Center (SKCC) à Jefferson, l’un des 69 centres d’excellence désignés par le National Cancer Institute (NCI) aux États-Unis (sur plus de 3 400 centres anticancéreux à l’échelle nationale). Relevant directement du président et directeur général de l’Université Thomas Jefferson et du réseau Jefferson Health, Dre Knudsen supervise tous les aspects de la recherche sur le cancer et des soins promulgués aux patients, et ce, sur l’ensemble de 13 sites du SKCC situés dans la grande région de Philadelphie. Sous la direction de Dre Knudsen, le SKCC a récemment été classé au 20e rang des centres anticancéreux des États-Unis par le US News & World Report.

Elle est également présidente du département de biologie du cancer à l’Université Thomas Jefferson et est professeure adjointe au sein des départements d’urologie, d’oncologie médicale et de radio-oncologie.

L’expertise de Dre Knudsen est axée sur la mise au point de nouveaux moyens pour traiter les cancers avancés et son laboratoire est consacré à l’étude de la modification hormonale et de l’altération du cycle des cellules et des mécanismes de réparation de l’ADN qui contribuent à l’évolution de la maladie. Elle est très active dans le domaine du cancer, d’abord à titre de rédactrice en chef de la revue Molecular Cancer Research de l’American Association for Cancer Research (AACR), puis en tant que membre de multiples comités nationaux et internationaux, dont le NCI Parent Committee, et elle assume divers rôles prépondérants pour le compte d’organisations nationales, dont l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) et l’AACR.

Dre Razelle Kurzrock

Principale directrice adjointe, Moore’s Cancer Center de UC San Diego Health, San Diego, CA, États Unis. Professeure de médecine.

Les responsabilités de Dre Kurzrock au Moore’s Cancer Center sont vastes et comprennent notamment le développement et l’amélioration du programme d’essais cliniques du centre en vue d’innover. Elle dirige également le Center for Personalized Cancer Therapy, centre axé sur les traitements personnalisés contre le cancer. Le centre se consacre à des essais portant sur la médecine de précision, soit sur les médicaments ciblant le génome les plus novateurs ou les agents qui viennent en appui au système immunitaire. En tant que médecin et scientifique, madame Kurzrock possède une expertise et une expérience éprouvées dans les domaines de la recherche clinique, des activités commerciales, des activités de réglementation, de la planification financière et budgétaire et de la surveillance administrative. Ses travaux dans le domaine des sciences translationnelles lui ont en outre valu une reconnaissance à l’échelle internationale. Dre Kurzrock est également chef du département d’hématologie et d’oncologie de l’école de médecine UC San Diego. Elle a fait son doctorat en médecine à l’Université de Toronto et est l’auteure de plus de 700 publications révisées par des pairs. Elle a aussi obtenu un nombre record de subventions accordées par voie de concours dans le cadre de la phase I de la mise au point du programme.

Dre Kurzrock a fondé et dirigé l’un des plus grands départements d’essais cliniques de phase I des États-Unis, voire au monde, alors qu’elle travaillait pour le M.D. Anderson Cancer Center de l’Université du Texas. Un des thèmes centraux de ce programme était la stratégie de médecine personnalisée, laquelle s’inscrivait dans le protocole PREDICT (Profile-related Evidence Determining Individualized Cancer Therapy). Selon cette approche, l’on utilise des technologies moléculaires de pointe afin de jumeler le patient au traitement ciblé contre le cancer le plus susceptible d’entraîner des résultats positifs en fonction des tumeurs recensées.

Dre Kurzrock possède une vaste expérience dans l’élaboration de remarquables programmes d’apprentissage et de formation. Au M.D. Anderson Cancer Center de l’Université du Texas, elle a mis au point et dirigé le programme de maîtrise et de doctorat (menant à un diplôme) en biologie humaine et en recherche axée sur le patient, ainsi que le programme postdoctoral sur les traitements expérimentaux contre le cancer. Au Moore’s Cancer Center de UCSD, elle a également mis sur pied et dirigé le programme postdoctoral sur le traitement personnalisé du cancer.

Dre Pat LoRusso

Codirectrice d’Innovative Medicine au Yale Cancer Center, New Haven, CT, États Unis. Professeure de médecine

À titre de codirectrice d’Innovative Medecine au Yale Cancer Center, Dre LoRusso est une spécialiste de renommée internationale dans le développement de nouveaux traitements contre le cancer et le leadership clinique.

Elle a été parmi les premières à réaliser des avancées notables en oncologie médicale, en développement de médicaments et dans le cadre d’études cliniques de phase précoce au Barbara Ann Karmanos Cancer Institute, à l’Université de Wayne State, où elle a occupé le poste de directrice du programme d’essais cliniques de phase I et du Eisenberg Center for Experimental Therapeutics.

Dre LoRusso s’est jointe au Boards of Scientific Counselors au National Cancer Institute (NCI) et a coprésidé le Comité directeur sur les médicaments expérimentaux du Programme d’évaluation des traitements contre le cancer, le Conseil d’administration et nombreux autres comités scientifiques de l’American Association for Cancer Research (AACR), les comités scientifiques et d’éducation de la Société américaine d’oncologie clinique ainsi que de nombreuses sections d’études évaluées par des pairs et plusieurs comités du National Cancer Institute (NCI).

Dre LoRusso a reçu le prix de diplômée émérite de l’Université de l’État du Michigan en 2014, a obtenu un doctorat honorifique en science en 2015 et a été nommée comme l’une des trois femmes les plus brillantes (Three Wise Women) de 2017 par l’Organisation nationale des femmes italo-américaines (NOIAW). En 2018, elle a reçu un prix Luminary du World Affairs Council du Connecticut.

Dre Pamela N. Munster

Directrice du Programme d’essais cliniques de phase précoce au Helen Diller Family Comprehensive Cancer Center, à l’Université de Californie à San Francisco, CA, États Unis, et codirigeante du Programme des traitements expérimentaux. Codirectrice du Centre pour la recherche sur le gène BRCA, professeure de médecine

Pamela Munster est codirectrice du Centre pour la recherche sur le gène BRCA, un programme de recherche clinique axé sur le gène BRCA au Helen Diller Family Comprehensive Cancer Center à l’Université de Californie à San Francisco. Dre Munster est titulaire d’un diplôme en médecine de l’Université de Berne, en Suisse, et a suivi une formation en résidence en médecine interne du Centre médical de l’Université de l’Indiana avant de devenir chercheuse en oncologie et en hématologie au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center à New York. Elle y a œuvré en tant qu’enseignante dans le cadre du Programme sur le cancer du sein avant de se joindre à la Division d’oncologie du sein et au Programme des traitements expérimentaux à l’Institut de recherche et centre de cancérologie Moffitt, à Tampa, en Floride. Dre Munster a dirigé le groupe en tant que directrice scientifique de la recherche sur le cancer du sein et codirectrice du programme de phase I à l’Institut Moffit pendant six ans, puis elle s’est jointe à l’Université de Californie à San Francisco. Dre Munster est actuellement professeure en résidence à l’Université de Californie à San Francisco, où elle travaille à titre de directrice du Programme d’essais cliniques de phase précoce au Helen Diller Family Comprehensive Cancer Center, et de codirigeante du Programme des traitements expérimentaux.

Ses intérêts de recherche en laboratoire portent principalement sur le développement de nouveaux traitements ciblés contre le cancer résistant et leur intégration aux stratégies thérapeutiques actuelles. Dre Munster s’intéresse notamment à la recherche fondamentale sur la modification épigénétique de la réparation de l’ADN et la résistance thérapeutique. Son laboratoire participe à plusieurs projets qui portent sur la résistance inverse au traitement hormonal par inhibiteurs d’HDAC contre le cancer du sein et le rétablissement des défenses immunitaires. Les intérêts de recherche clinique de Dre Munster renvoient au domaine du développement précoce de médicaments antitumoraux qui ciblent les voies de signalisation mTOR, P13k et la régulation épigénétique de la réponse immunitaire au traitement. Outre son intérêt pour le développement de médicaments, Dre Munster est passionnée par les mutations germinales du cancer.

Elle a publié des articles dans de nombreuses revues scientifiques et a présenté des conférences sur des sujets tels que la prise en charge du cancer du sein métastatique, les récepteurs du cancer du sein, les essais cliniques et la recherche translationnelle.

Dre Gail J. Roboz

Directrice du Programme clinique et de recherche translationnelle sur les leucémies à l’Université Cornell, New York, NY, États Unis. Professeure de médecine

Dre Roboz est professeure de médecine et directrice des programmes cliniques et de recherche translationnelle sur les leucémies au Weill Medical College de l’Université Cornell et à l’Hôpital presbytérien de New York, à New York.

Dre Roboz est diplômée de l’Université Yale avec distinction et a obtenu un diplôme en médecine à l’École de médecine Mount Sinai à New York, où elle a été élue à l’Alpha Omega Alpha Honor Medical Society et a atteint le niveau universitaire le plus élevé de sa promotion. Elle a effectué un stage en médecine interne à l’Hôpital Beth Israel à Boston ainsi que sa résidence en médecine interne à l’Hôpital presbytérien de New York. Dre Roboz a été boursière en hématologie et en oncologie médicale au Centre médical Weill Cornell/Hôpital presbytérien de New York et a obtenu un certificat dans les deux domaines de spécialisation. Elle est également membre de la Société américaine d’hématologie et de la Société américaine d’oncologie clinique. Ses intérêts de recherche portent sur les traitements expérimentaux de la leucémie aiguë, du syndrome myélodysplasique et des maladies myéloprolifératives. Dre Roboz est investigatrice principale de nombreux essais cliniques entrepris sur l’initiative de chercheurs et commandités par l’industrie dans ces domaines et a été l’auteure et la coauteure de nombreux manuscrits et résumés. Elle siège à des comités de rédaction et y exerce la fonction d’examinatrice pour plusieurs prestigieuses revues spécialisées en oncologie. Elle a également joué un rôle actif en tant que conférencière et membre du jury lors de nombreuses conférences régionales, nationales et internationales. Dre Roboz fait aussi partie du Conseil médical consultatif de la Fondation internationale pour l’anémie aplasique et les syndromes myélodysplasiques (Aplastic Anemia and MDS International Foundation).

Dre Lillian Siu

Titulaire de la Chaire de Génomique de précision BMO Groupe financier au Princess Margaret Cancer Centre, Toronto, ON, Canada. Professeure de médecine

Dre Siu est oncologue médicale principale au Princess Margaret Cancer Centre depuis 1998 et professeure de médecine à l’Université de Toronto depuis 2009. Elle est directrice du Programme d’études de phase I au Princess Margaret Cancer Centre et titulaire de la Chaire de Génomique de précision BMO (de 2016 à 2026). Elle est également chef clinique du Programme d’immunothérapie des tumeurs au Princess Margaret Cancer Centre. Dre Siu a été membre du conseil d’administration de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) pendant quatre ans (de 2012 à 2016). Elle a fait partie du comité de sélection de l’American Association for Cancer Research (AACR) (de 2014 à 2016). Elle siège également au conseil d’administration de l’AACR dans le cadre d’un mandat de trois ans (de 2017 à 2020).

Ses principaux intérêts de recherche portent sur le développement de nouveaux médicaments anticancéreux, en particulier dans le cadre d’essais de phase 1 et en ce qui a trait aux tumeurs malignes à la tête et à la nuque. Elle est chercheuse principale d’une étude de phase I soutenue par l’Accord de coopération UM1 (de 2014 à 2019) du National Cancer Institute (NCI) des États-Unis. En 2010, Dre Siu a reçu le prix Michaele C. Christian du NCI, aux États-Unis, dans le domaine du développement de médicaments oncologiques. Dre Siu a publié plus de 270 manuscrits évalués par des pairs. Aujourd’hui, elle est rédactrice scientifique pour la revue Cancer Discovery et fait partie du comité de rédaction de la revue JAMA Oncology.

Dre Silke Gillessen Sommer

Consultante senior et Professeure au Manchester Cancer Research Centre (University of Manchester)

Dre Silke Gillessen Sommer est consultante senior, spécialisée dans les tumeurs génito-urinaires, au Manchester Cancer Research Centre (University of Manchester). Auparavant, elle a travaillé comme consultante senior au département d'oncologie/hématologie de l'Hôpital Kantonsspital St. Gallen, en Suisse, où elle a également dirigé l'unité des essais cliniques.

Gillessen Sommer a obtenu son diplôme de médecine à l'Université de Bâle, en Suisse. Elle a effectué un stage postdoctoral au département d'oncologie pour adultes du Dana-Farber Cancer Institute, Boston (MA, USA)  avant de rejoindre Kantonsspital St. Gallen en tant que consultante en 2001.

Dre Gillessen Sommer a été investigatrice ou investigatrice principale de plusieurs essais cliniques de phase I, II et III, y compris des premières études cliniques chez l'homme. Elle a publié des travaux dans de grandes revues, notamment Clinical Cancer Research, Journal of National Cancer Institute, Clinical Genitourinary Cancer, European Journal of Cancer, European Urology, Journal of Clinical Oncology, Lancet, New England Institute of Medicine et Annals of Oncology. Elle a reçu le Byk-Preis, le prix SIAK/ESSEX et le prix SAKK/PFIZER. Elle a fait partie des sous-comités scientifiques de l'ESMO pour l'oncologie GU (génito-urinaire) 2014-2017 et a été présidente de ce comité pour le cancer de la prostate pour l'ESMO 2018.  Elle est l'une des fondatrices et organisatrice de l’APCCC (Advanced Prostate Cancer Consensus Conference) de St. Gallen qui s'est tenue en 2015, 2017 et est prévue pour 2019. Elle a été nommée représentante internationale du comité scientifique de l'ASCO GU en 2016, 2017 et 2018. Elle est notamment présidente sortante de l'EORTC Genito Urinary Cancers Group (GUCG).